Histoire

Au XIX ème siècle

C’est au XIX ème siècle qu’ Achille BOT débuta sa carrière en tant que  tailleur de pierre. Il sillonne alors l’actuelle région Occitanie pour aiguiser les meules des moulins.

Très vite il fut réputé pour son savoir-faire, ce qui lui permit d’ouvrir son propre établissement de fabrication de farine dans la Haute Vallée de l’Aude ; ainsi naissait Maison BOT. 

Du charpentier au couturier

Pendant la grande guerre de 1914, son fils Alphonse BOT charpentier de formation fut envoyé au front, il est revenu blessé à la jambe. Ce qui l’oblige à cesser son métier. 

Avec son épouse couturière, ils se lancèrent dans le commerce de tissus. La marque est devenue rapidement connue dans toute la France par les professionnels de la couture. 

Les nouveautés

Succéda Auguste BOT qui reprit les reines de l’entreprise familiale. Il diversifie les activités avec un rayon de nouveautés, chemiserie et linge de maison. Le nouveau magasin “Maison BOT” est au centre ville de Limoux. 

Auguste BOT passa la main à son fils Lucien BOT pour s’adonner à sa passion, la peinture de paysage. Il allait régulièrement dans les Corbières où il amena son petit fils Jean-Pierre BOT.

1998, cap vers la nature

Sorti d’école jeune, Jean-Pierre BOT entreprit une formation de cuisinier ; par la suite il tient deux établissements de restauration à Cavalaire sur Mer et à Limoux. 

En 1998, par passion de la nature et fort de son expérience dans le commerce de la restauration,

Jean-Pierre planta 1500 oliviers 

dans la petite commune de 

en souvenir de son grand père qui aimait ce petit village de garrigue.

L' enchainement

     2003 : Plantation de 400 oliviers.

     2005 : Plantation de 1000 oliviers.

     2006 : Plantation de chênes Kermès truffiers.

     2009 : Création d’un rucher.

     2010 : Plantation de safran ( 10 000 bulbes), première récolte d’olives.

     2014 : Forage à 33 mètres de profondeur.

     2016 – 2017 : Plantation de 300 amandiers et de fraisiers. 

Le lancement

Dès la mise en place des oliviers, le choix a été porté sur une culture non irriguée pour protéger la ressource en eau et pour garantir la qualité de l’huile d’olive. 

Pour favoriser la biodiversité sur l’exploitation,  quelques ruches sont installées en 2009. L’ élevage des reines est aujourd’hui au coeur du développement. 

Ajoutez votre titre ici